À propos

      

  

2016, une année de réalisations

Chers lecteurs et chers amis,

 

Comment survoler l’énorme travail réalisé par notre équipe et l’impact de l’engagement de notre organisation dans le développement social du Québec? Commençons par le début…

Dès le 1er février, Dianova a livré un nouvel immeuble qui abrite depuis cette date six jeunes et jeunes adultes ayant un Trouble du Spectre de l’autisme (TSA) ou une déficience intellectuelle avec troubles graves du comportement dans une unité d’hébergement hautement spécialisée. Ce projet, réalisé en collaboration avec le Centre intégré de Santé et Services Sociaux de Lanaudière (CISSSL) dans des conditions contraignantes de temps et de ressources, a généré une vingtaine d’emplois directs en région.

2016 s’est aussi déroulée sous un nouveau régime quant aux conditions de financement du programme de traitement des dépendances. Cette nouvelle réalité économique, insuffisante mais stable, aura permis à notre équipe de professionnels de centrer son énergie sur l’optimisation des pratiques. Le centre de traitement des dépendances complète l’année avec un taux d’occupation moyen de 92 %.

En rafale, le centre de Terrebonne à généré plus de 700 nuitées d’hébergement spécialisé dans son Unité de lits multifonctionnels, le Milieu de stage du centre de Terrebonne a été très actif avec 22 stagiaires et 2 Emplois-été qui ont intégré nos équipes et un nouveau système de traitement des eaux usées est en fonction rendant l’ensemble de nos opérations plus respectueux de l’environnement.

Le logement social boucle l’année avec un taux d’occupation de 92%. Le projet de la rue Saint-André a été soumis en cours d’année à un audit quinquennal de nos partenaires de la Société d’Habitation du Québec (SHQ) et les bons résultats ont débouché sur un plan d’actions très précis pour les années à venir. Un nouveau projet actuellement à l’étude pourrait amener Dianova à gérer plus de 60 unités de logements sociaux avec soutien communautaire dès 2018.

Malgré plusieurs contraintes imprévues, le programme d’employabilité à bas seuil pour des jeunes et jeunes adultes éloignés du marché du travail TAPAJ Dianova-MTL a pris son envol en permettant à 38 participants de réaliser près de 300 heures de travail rémunérées pour un total de 71 personnes rejointes. Cette activité menée en collaboration avec l’organisme Spectre de rue, vise évidemment une mission opérationnelle de soutien aux personnes éloignées du marché du travail, mais la visée globale est ici de démontrer la « réplicabilité » Québécoise d’un modèle déjà déployé en France et en cours d’implantation dans plusieurs autres pays.

Après une série de consultations et avec le soutien du Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, le plan stratégique 2016-2020 a été adopté par le conseil d’administration de Dianova le 17 juin. Ce plan ambitieux dote notre organisme d’une vision stratégique qui traite de solutions novatrices, d’employeur de choix et de programmes efficients… Nous sommes déjà attelés à la tâche!

Je tiens à remercier les membres du conseil d’administration, nos collaborateurs et les nombreux partenaires de Dianova pour leur confiance et l’appui que chacun a su apporter encore cette année.

À bientôt et en tout temps sur facebook.com/Dianova.Canada

Bruno Ferrari, Directeur général.