Dépendances

      

  

Des trucs pour les parents

 

Notions générales

Les drogues se trouvent partout. Nos enfants seront tôt ou tard confrontés à une drogue ou à une autre. Il est nécessaire par conséquent de faire un travail de prévention incluant la participation cohérente de tous les acteurs de la vie communautaire. L'action des parents est pourtant prioritaire : l'éducation sur les drogues doit commencer à la maison.

Beaucoup de parents hésitent à parler de l'alcool ou d'autres drogues avec leurs enfants. Il leur semble que ce n'est pas de leur âge, ou bien qu'ils ne sont pas concernés. Souvent on ne sait pas quoi dire et on a peur d'éveiller chez l'enfant une curiosité susceptible de l'inciter à consommer. En fait, il est impératif de ne pas attendre que l'enfant ait un problème. La plupart des jeunes qui sont actuellement dans les programmes de Dianova nous disent qu'ils consommaient de l'alcool ou d'autres drogues bien avant que leurs parents ne l'apprennent. C'est pourquoi il est essentiel de commencer tôt à en parler et d'être toujours prêt à communiquer.

Voici des règles générales pour améliorer la communication entre adultes et enfants :

Soyez un bon écoutant

Ecoutez ce que votre enfant a à dire, faites en sorte qu'il se sente à l'aise de vous poser des questions ou de parler de ses problèmes. Si ce que vous entendez ne vous plaît pas, ne vous mettez pas en colère mais faites une pause avant de continuer. Prêtez attention aussi à ce qu'il ne dit pas, et s'il ne dit rien, prenez l'initiative en l'interrogeant sur sa journée à l'école par exemple.

Soyez disponibles

Les enfants doivent savoir qu'ils peuvent compter sur les adultes pour leur fournir une information juste sur les sujets qui les intéressent. Si vous n'êtes pas disponibles, expliquez pourquoi et planifiez avec l'enfant un autre moment où vous lui accorderez toute votre attention.

Donnez des messages clairs

Lorsque vous parlez de drogues, y compris d'alcool, soyez sûrs de donner un message clair à votre enfant afin qu'il sache exactement ce qu'on attend de lui ; par exemple : " Chez nous, nous ne consommons pas de drogues illégales et les enfants n'ont pas le droit de boire de l'alcool. "

Soyez un bon modèle

Un enfant apprend par l'exemple qu'il reçoit de ses parents. Faites en sorte que vos paroles correspondent à vos actes et que ceux-ci reflètent l'honnêteté et la sincérité que vous attendez de lui. Soyez positif. Félicitez votre enfant lorsqu'il fait quelque chose de bien plutôt que de critiquer ce qu'il a mal fait. Ainsi l'enfant gagnera une confiance et une estime de lui-même qui lui permettront de se fier à son propre jugement.

Notre travail de prévention doit bien sûr tenir compte des particularités de l'enfant, de son âge, de sa capacité à assimiler l'information et à se projeter dans l'avenir : voici quelques exemples d'activités et d'attitudes à avoir avec son enfant.

Age pré-scolaire

Les enfants de cet âge ne sont pas encore prêts à assimiler une information complexe sur l'alcool et les autres drogues, mais les habitudes qu'ils prennent maintenant auront une conséquence sur les décisions qu'ils prendront plus tard. A cet âge, les parents sont portés à faire les choses à leur place (c'est bien plus facile et on est content d'avoir aidé l'enfant), mais il est important de laisser l'enfant résoudre lui-même ses problèmes et de le laisser faire des choix à sa portée, comme choisir ses vêtements.

Montrez à votre enfant les produits dangereux qui se trouvent dans votre maison (nettoyants, eau de javel, ammoniac…). Expliquez à quoi servent ces produits et pourquoi ils sont dangereux (gardez-les bien sûr en tout temps hors de leur portée).

Expliquez à votre enfant pourquoi il a besoin d'une nourriture saine et équilibrée. Demandez-lui de nommer deux ou trois aliments qui sont bons pour lui et expliquez pourquoi.

Expliquez à votre enfant à quoi servent les médicaments et pourquoi ils peuvent être dangereux s'ils sont utilisés de manière incorrecte. Apprenez-lui à ne jamais prendre un médicament que vous ne lui avez pas donné.

De la maternelle à la 3ème année (5-9 ans)

A cet âge l'enfant continue d'apprendre par l'expérience mais ne comprend pas encore les conséquences de ses actes. Il a besoin de règles pour guider son comportement et d'une information concrète qui l'aidera à faire les bons choix.

Il est essentiel de relier les discussions sur l'alcool et les autres drogues à des éléments concrets de la vie quotidienne de l'enfant ou à des personnes qu'il connaît. L'enfant étant toujours très curieux de son corps, il faut lui expliquer comment maintenir son corps en santé en évitant les choses qui peuvent être mauvaises pour lui. Vers l'âge de neuf ans, un enfant doit être capable de faire la différence entre les médicaments, les produits toxiques, les drogues licites ou illicites et la nourriture. Il doit aussi savoir à quoi ressemblent les drogues, pourquoi elles peuvent être dangereuses pour sa santé.

Insistez sur l'importance de la santé en lui parlant de ce que les gens font pour être en santé : manger équilibré, se brosser les dents, etc. Faites un parallèle avec ce que les gens peuvent faire de nuisible pour leur santé (abuser des drogues, manger n'importe quoi, etc.)

Expliquez à quoi servent les médicaments par des exemples concrets. La plupart des enfants ont déjà eu des rhumes, des otites ou des maux de gorge. Parlez avec lui des maladies qu'il connaît et expliquez-lui le bon usage des médicaments.

Faites lui voir comment et pourquoi les publicités encouragent parfois les enfants à consommer trop de choses qui ne sont pas forcément bonnes pour eux, comme les céréales sucrées, les barres de chocolat, etc. Soyez vigilants sur ses habitudes alimentaires.

De la 4ème à la 6ème année (10-12 ans)

A cet âge, un ami ou le groupe d'amis, ses pairs, deviennent très importants pour l'enfant. Ce qui a de l'intérêt pour l'enfant est le reflet de ce que pense le groupe dont il fait partie. Son image de lui-même est en grande partie déterminée par le degré auquel l'enfant se sent accepté et reconnu par ses pairs. Les parents doivent être particulièrement attentifs à délivrer des messages clairs et à donner à l'enfant une motivation forte pour lui permettre de dire non à l'alcool, au tabac et autres drogues. Ce sont des années cruciales pour l'enfant, celles où il sera probablement confronté à une drogue, ou même invité à consommer.

L'enfant doit pouvoir identifier les drogues comme l'alcool, le tabac, la cocaïne ou le cannabis, il doit aussi connaître les effets à moyen et long terme des drogues en général et pouvoir expliquer pourquoi les drogues sont mauvaises pour lui. Enfin, ils doivent avoir une bonne appréciation des conséquences des drogues sur la famille et sur la société.

Continuez de mettre en pratique des comportements qui lui apprennent à refuser alcool, tabac et autres drogues. Il doit apprendre à faire des choix responsables. Il faut l'amener à comprendre la différence entre la réalité et le mythe des drogues, et lui expliquer comment les publicités présentent le côté glamour des drogues légales en évitant le plus possible de parler de leurs méfaits. Encouragez les activités sportives ou éducatives qui donneront à votre enfant l'occasion de rencontrer d'autres enfants de son âge dans un environnement sécuritaire.

Demandez-lui de relever dans les journaux les articles qui parlent des dommages liés aux drogues, et expliquez-lui pourquoi conduire en état d'ébriété est un crime, et pourquoi l'abus de drogues cause autant de pertes de vies humaines et de pertes économiques pour notre pays et pour les autres pays.

Secondaire 1 et 2 (13-14 ans)

L'arrivée de la puberté est pour l'enfant une deuxième naissance. Il a besoin d'acquérir une identité nouvelle en laissant le passé derrière lui. Il s'est défait des liens d'amitié qu'il juge dépassés et souvent la relation de confiance qu'il établissait avec certains adultes se détériore aussi. A cet âge, l'enfant devient capable de comprendre les conséquences de ses actes et de faire des raisonnements abstraits. Faites en sorte de décrire les effets néfastes de la consommation d'alcool, de cigarettes ou d'autres drogues, en insistant davantage sur les effets à court terme, comme la mauvaise haleine, les vêtements imprégnés de fumée de cigarette, que sur les conséquences à long terme, comme le cancer.

L'influence des pairs est déterminante, les jeunes commencent à consommer parce que leurs amis le font, ou parce que selon eux " tout le monde le fait ". Montrez-lui justement que " tout le monde ne le fait pas " et renforcez l'idée que consommer de l'alcool, des cigarettes ou d'autres drogues est inacceptable et illégal à son âge.

Apprenez-lui que les conséquences de l'abus de drogues sont imprévisibles et que même si des gens peuvent mener une vie apparemment normale en abusant des drogues (il en connaît peut-être), c'est toujours dangereux et que cela peut briser une vie entière.

Secondaire 3 à 5 (15-17 ans)

L'enfant de cet âge raisonne comme un adulte et souhaite entretenir une relation d'égal à égal avec eux. Il désire souvent partager ses préoccupations avec eux et sa manière de résoudre les conflits. En même temps, la principale motivation à son comportement, à ses actes ou sa manière de s'habiller vient de son groupe d'amis.

A cet âge, l'enfant souhaite être indépendant et dispose de plus de temps libre en dehors de la supervision des adultes. Il est important néanmoins de garder des règles de famille strictes, comme la présence au moment des repas, les vacances ou d'autres habitudes de famille.

L'enfant doit connaître les effets à court et à long terme des drogues, de manière spécifique et détaillée, incluant la transmission de maladies infectieuses. Il doit connaître les effets de l'alcool et des autres drogues sur le fœtus, il doit pouvoir expliquer les conséquences du trafic et de la consommation des drogues sur la société et être parfaitement au courant des conséquences qu'il y a à utiliser des véhicules ou des machines sous l'influence de l'alcool ou d'autres drogues.

L'influence des parents n'est plus aussi déterminante que par le passé, mais vous pouvez pourtant continuer d'avoir une influence positive sur votre enfant en l'incitant à s'engager dans des activités où il pourra développer son esprit critique vis-à-vis des drogues.