Dépendances

      

  

Options Méthadone

Rapports d'évaluation

Le projet "Options Méthadone"

Lire le rapport complet

Cheminements alternatifs pour personnes en traitement d’entretien à la Méthadone.

Les besoins

L’offre de traitement de méthadone par des organismes de première ligne à Montréal permet d’obtenir chez les personnes visées des améliorations significatives telles que la réduction de la mortalité par surdose et en général, l’amélioration de la qualité de vie  et la réduction des comportements à risque pour la transmission du VIH et des hépatites. On note aussi une diminution des activités criminelles et des incarcérations 

La littérature précise par ailleurs que l’efficacité du traitement est optimisée lorsque les patients bénéficient d’un suivi psychosocial (1). De plus on sait que « Les patients en traitement de méthadone peuvent tirer profit d'un traitement en communauté thérapeutique, avec une réponse au traitement équivalente au groupe de comparaison. »(2)

Lorsqu’un tel suivi psychosocial est offert, les personnes peuvent en arriver à vouloir reprendre le contrôle de leur vie tout en maintenant le traitement de méthadone. Le besoin est alors d’un milieu d’intervention ou il sera possible de rebâtir des sphères très hypothéquées de sa vie sans qu’il existe une pression sur le traitement. Le milieu devra permettre de réapprendre à vivre en société, tout en respectant la philosophie de réduction des méfaits qui inspire les programmes de méthadone et les services de première ligne.

L’organisme devra aussi avoir une forte capacité à intégrer plus d’un réseau de services dans la mesure ou l’administration des traitements et le suivi médical des personnes devra passer par des ententes de collaborations et des pratiques assurant une grande fluidité dans le fonctionnement au quotidien.

La réponse

Le projet « Options méthadone » de Dianova propose d’ouvrir 4 places pour des personnes recevant de la méthadone dans le centre de traitement de Terrebonne qui offre un modèle d’intervention inspiré de la perspective humaniste, centrée sur la personne.
Le projet prévoit une dimension de promotion, d’échanges et de réflexions pour l’optimisation de continuum de service avec des partenaires dans le cadre d’entente de collaboration formellement rédigées. (3)

Afin de permettre de répondre aux besoins des personnes visées par le projet, les intervenants bénéficient d’une formation ad hoc pour les suivis individuels.

(1) Le CRAN : http://info-sam.qc.ca
(2) Methadone patients in the therapeutic community: A test of equivalency  - James L. Sorensen, Siara Andrews, Kevin L. Delucchi, Brian Greenberg, Joseph Guydish, Carmen L. Masson, Michael Shopshire
(3) Le CRAN et son programme à bas seuil Relais Méthadone, L’Hôpital Juif, Le Tremplin, L’Hôpital Saint Luc, Le Maillon


Informations complémentaires sur le programme d'entretien à la méthadone (TEM)

La pharmacologie de la méthadone en fait une drogue très utile pour le traitement de la dépendance aux opiacés. Ses caractéristiques avantageuses comprennent le fait que cette drogue :

  • est administrée par voie orale, ce qui évite les risques liés à l'usage de drogues injectables;
  • a une demi-vie longue, ce qui signifie qu'une seule dose quotidienne est nécessaire;
  • s'accumule dans le corps, ce qui signifie qu'il est facile d'atteindre une concentration sanguine régulière;
  • élimine efficacement les symptômes de sevrage opiacé, ce qui augmente le confort et le respect des instructions chez les client(e)s/patient(e)s;
  • crée une tolérance croisée (ou blocage) relativement aux effets de l'usage des opioïdes illicites, ce qui diminue l'usage des opioïdes illicites pendant le traitement d'entretien;
  • n'a pas d'effets secondaires graves à long terme, lorsqu'elle est utilisée pendant une longue période (1).

Tout comme dans le cas de nombreuses drogues, beaucoup de facteurs affectent le taux de métabolisation de la méthadone. Selon Blum (cité dans Ward et coll., 1998h, 207), il peut s'agir de différences individuelles des taux métaboliques, des taux d'excrétion, des états physiologiques [p. ex., la grossesse], des états pathologiques et de la consommation d'autres drogues.

Selon Leshner (1999), « La croyance courante que la méthadone n'est qu'un substitut de l'héroïne est fausse. Bien que ce médicament soit un agoniste µ-opioïde, ses propriétés pharmacologiques et pharmacodynamiques sont très différentes de celles de l'héroïne. Au lieu de déstabiliser la personne, comme le fait l'héroïne, la méthadone stabilise le(la) patient(e) et facilite le retour à un fonctionnement productif ».

En savoir plus: http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/pubs/adp-apd/methadone/index-fra.php

(1) Novick et coll., cités dans Ward et coll., 1998h, 207; Walsh & Strain, 1999, 50-51