Itinérance

 

      

  

Maisons de chambres St-André

 Maison de chambre Saint-André – description générale

Date d’acquisition

4 avril 2008

Rénovation

30 octobre 2008 au 30 mai 2009

Début du projet

1er Juin 2009

Installations

20 chambres avec lit, mobilier fixe, espaces de rangement, cuisinette avec plaques de cuisson, évier et frigo et 2 espaces communautaires

 

Objectifs du projet

  • Offrir 20 chambres aménagées (lit, cuisinette) dans un milieu sain et fonctionnel ;

  • Assurer aux locataires des conditions de logement susceptibles d’améliorer leur sécurité, leur autonomie, leur stabilité résidentielle et favoriser leur insertion dans la société;

  • Développer un sentiment d’appartenance et une intégration à la vie communautaire

  • Fournir des services d’accompagnement et de support communautaire aux résidants visant la consolidation de leur stabilité résidentielle et leur réinsertion sociale.

  • Sauvegarder des maisons de chambres dont la pérennité est fortement compromise.

 

Activités 2013

Personnes admises ou baux renou- velés

24

Accueil téléphonique, demandes d’information et référence

146

Accueil, évaluation, recrutement et renouvellement

248

Interventions de soutien civique et activités sociales

260

Gestion du climat et gestion de crises

24

Taux d’occupation

95%

Origine du projet

Depuis plusieurs années, l’équipe de Dianova s’efforce d’encourager les personnes à communiquer avec des ressources spécialisées en réinsertion et en logement avec support communautaire durant leur programme de traitement des dépendances à Dianova afin de garantir un bon arrimage en fin de programme. Des démarches ont été entreprises pour mieux collaborer avec ces ressources et des visites mutuelles ont été programmées (1).

Afin de mieux répondre aux besoins des personnes à risque d’itinérance et/ou en situation d’itinérance et de leur offrir des services complémentaires en matière de logement avec support communautaire, Dianova à décidé en novembre 2007 de créer une charte Québécoise afin de développer d’une manière plus spécifique cet aspect de son travail.

Le 12 mars 2008, des membres du conseil d’administration de Dianova signaient une entente avec Service Canada, dans le cadre de l’Initiative des partenariats de lutte contre l’itinérance, afin de procéder à l’acquisition d’une maison de chambres et de l’opérer dans une perspective de soutien aux personnes vulnérables.

Le 28 mars, la Société d’habitation du Québec (SHQ) et la Ville de Montréal confirmaient leur participation au projet afin de rénover le bâtiment et de l’opérer dans le cadre du programme « Accès Logis ». Grâce à cette entente complémentaire les 20 chambres seront administrées en tant que logements sociaux, subventionnés pour garantir un loyer correspondant à 25% des revenus des locataires.

Développement du projet

Dianova a acquis le 4 avril 2008, une maison de chambres située au 1271-1275, rue Saint-André dans l’arrondissement Ville-Marie, au centre-ville de Montréal. Lors de l’achat, l’immeuble comprend 22 chambres, répartis sur quatre étages. Le projet rejoignait la mission de la corporation, en plus de sauvegarder une maison de chambres pour répondre aux besoins des personnes seules et à faible revenu soutenant ainsi une politique conjointe de la Ville de Montréal et du Gouvernement du Québec.

Suivant l’acquisition de l’immeuble, les intervenants de Dianova, avec le support de l’équipe de Atelier Habitation Montréal, se sont affairés à soutenir la relocalisation temporaire des locataires pour la période des travaux, en plus de préparer tous les documents en lien avec le projet ainsi que les plans et devis pour la phase de travaux.

L’immeuble a fait l’objet d’une rénovation majeure avec l’aménagement de 20 chambres et de deux espaces communautaires, le changement des portes et fenêtres, le recouvrement de la toiture, l’installation d’une buanderie et l’aménagement d’espaces extérieurs. Tous les systèmes de plomberie, de ventilation et d’électricité ont été refaits. De plus, chaque chambre a été équipée d’un lit et de mobilier fixe avec espaces de rangement, équipement d’une cuisinette incluant plaques de cuisson, évier et frigo.

Les salles de toilette et de bain ont été refaite et rééquipées. Les travaux ont débuté le 30 octobre 2008 et se sont terminés le 30 mai 2009. Les anciens et nouveaux locataires ont pu occuper leur logement dès le 1er juin 2009.

Plusieurs rencontres ont aussi été effectuées avec des intervenants du quartier, membres d’associations de résidents et voisins du projet afin de dispenser de l’information sur les objectifs du projet. Des informations complémentaires ont été données tant aux élus, qu’aux personnes intéressées dans le voisinage. 

Afin d’assurer l’intégration du projet à la communauté, l’organisme est devenu membre de la Table de concertation du Faubourg St-Laurent dès septembre 2008. Les responsables de Dianova ont participé à de nombreuses activités organisées par le RAPSIM afin d’intégrer au mieux le projet dans l’effort de répondre au manque crucial de logements sociaux et abordables, notamment dans les maisons de chambres, dans la région de Montréal.

L’ensemble du projet a pu se réaliser grâce à l’obtention de financement provenant des trois niveaux de gouvernement : Programme Accès Logis volet 3 de la Société d’habitation du Québec, la participation de la Ville de Montréal et le programme de Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) du gouvernement fédéral.

Une fois en opération, toutes les unités sont accréditées au Programme Supplément au loyer géré par l’Office municipal d’habitation. Les personnes à faibles revenus peuvent bénéficier de cette aide et ne payent que 25% de leurs revenus.

(1) Entre autres des contacts précis ont été entrepris avec l'Exode, le Delta et d'autres ressources offrant du logement avec support communautaire.